«Blinding Lights» de The Weeknd vient d’être éligible à la certification de de diamant

Sharing is caring!

Très critiqué à ses débuts, The Weeknd a dû compter sur sa force mentale pour renverser les tendances. Avec sa mixtape «House of baloons », il tait les mauvaises langues et se fait désormais acclamer. Depuis lors, sa carrière brille de mille feux au sommet. En effet, The Weeknd vient de rajouter une nouvelle flamme à son parcours musical avec « Blinding lights » qui vient d’être certifié disque de diamant.

Des chiffres fabuleux pour « Blinding lights »

L’artiste canadien débarque dans l’écurie musicale en 2009 sous anonymat. Très discret dès ses débuts, The Weekend n’a pas visé à se faire expressément une renommée. Quelques années après, la qualité de son morceau « Earned it » ramène la lumière sur lui avec un succès fou. L’album porté par ce bijou est vendu au-delà d’un million d’unités à travers le monde. Sur cette progression, le natif de Toronto enchaîne d’autres albums dont « After hours » en 2020. Cet opus de 17 morceaux dévoile le titre « ’ Blinding lights » qui fera fureur.

Ce morceau a été mis en ligne en novembre 2019 après « Heartless » sortie deux jours plus tôt. C’était le deuxième titre qui figurait sur le quatrième album du chanteur d’origine canadienne. La chanson enregistrée à New York est produite par Martin Max en collaboration avec Oscar Hotler. À sa sortie, le clip viendra booster l’éclosion de ce titre qui ne tardera pas à devenir un hit. Hit qui va d’ailleurs s’installer en première place des hit-parades dans 34 pays, dont le Canada et les États-Unis. « Blinding lights » ira même s’installer comme numéro un du Billboard Hot 100 pendant quatre semaines.

Le producteur et interprète de Toronto casse les barrières et débarque aux delà des frontières. Sa musique fait le tour de monde et laisse des marques sur son passage. De l’Allemagne en passant par le Royaume-Uni pour atterrir en Australie, ce bijou est resté numéro 1. Tellement apprécié, le son fait carton plein et c’est le moins qu’on puisse dire. Aujourd’hui, ce morceau connaît plus de 500 millions de vues sur YouTube. En deux années, ce morceau est vendu plus de 10 millions de fois. Tout s’explique parce que « Blinding lights » est certifié disque de diamant.

Une couleur de plus pour une carrière déjà bien fournie

L’auteur-compositeur natif de Toronto n’est plus à présenter dans le monde musical. Ses récompenses parlent déjà suffisamment pour lui. C’est en 2013 que l’ex-sociétaire de Republic Records commence par mettre se démarquer. Il est d’abord nominé pour le prix Polaris canadien pour calmer les critiques.

La sortie de son deuxième album lui a permis de remporter le Grammy Award du meilleur album urbain en 2015. Un prix qu’il va récidiver en 2018 pour son troisième album intitulé « Starboy ». Cette année, ses performances lui ont valu une nomination aux Primetime Emmy Award. C’est à point nommé que vient sa nouvelle certification pour enrichir sa belle carrière d’artiste.

Leave a Comment